Les programmes de FIV au Kazakhstan

Nous offrons une gamme complète de programmes de FIV au Kazakhstan

NOS SERVICES INCLUS:

—fécondation in vitro,
—injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI),
— éclosion assistée,
— insémination intra-utérine (IUI),
— don d’ovules.

En termes d’efficacité, nos cliniques sont comparables à celles aux États-Unis et en Europe de l’Ouest. Le traitement est effectué par des experts reconnus au niveau national dans le domaine de procréation assistée.

LES PROGRAMMES DE TRAITEMENT VISENT À ÉLIMINER LES ÉTATS SUIVANTS:

—endométriose,
—faible nombre de spermatozoïdes,
—pathologies des trompes de Fallope et de l’utérus,
—irrégularité de l’ovulation,
—complications au cours de la grossesse à cause des anticorps dangereux pour le fœtus,
—infertilité inexpliquée.

En fonction de vos problèmes de santé, IFS sélectionnera les meilleures cliniques médicales d’Almaty, qui offrent les programmes de traitement les plus efficaces. Le traitement comprend les actions coordonnées du personnel médical et des laboratoires visant à obtenir une grossesse.

FIV est beaucoup plus cher aux États-Unis, au Canada ou en Europe. Nos prix sont les plus accessibles.

COMMENT ÇA MARCHE

La procédure de fécondation in vitro (FIV) comprend les étapes suivantes:
—sélection et examen des patients,
—induction de la superovulation avec surveillance de la folliculogenèse et le développement de l’endomètre,
—ponction des follicules ovariens,
—la fertilisation des ovocytes avec des spermatozoïdes et la culture d’embryons in vitro,
— transfert d’embryons,
—soutien de la phase lutéale du cycle menstruel stimulé,
—diagnostic du début de la grossesse.

Ponction des follicules ovariens

Plusieurs ovules augmentent la probabilité de la grossesse. Normalement à chaque cycle un follicule mûrit. Pour obtenir plusieurs ovules, on réalise la stimulation de la superovulation, qui dure de 7 à 20 jours et représente des injections de préparations hormonales ou leur réception sous forme de comprimés.
Le mode d’introduction de certains médicaments — inducteurs de la superovulation — est appelé un schéma ou un protocole de stimulation. Il existe plusieurs schémas, mais la quantité finale, les types et la durée d’introduction sont choisis individuellement pour chaque femme en fonction de son âge, de la cause de l’infertilité et de la réserve folliculaire (ovarienne).
La maturation des ovules ne peut pas être tracée par des méthodes non invasives, elle est donc déterminée indirectement par la croissance des follicules ovariens. La croissance des follicules est surveillée par ultrasons. Lorsque le follicule dominant atteint une certaine taille (16-20 mm), un médecin prescrit une ponction des follicules ovariens, réalisée sous anesthésie générale (plus souvent) ou locale (moins souvent). Une aiguille est introduite par voie transvaginale est contrôlée à l’aide d’une échographie. La ponction est nécessaire pour l’aspiration du contenu du follicule — le liquide folliculaire, qui est examiné au microscope pour détecter les ovocytes.
Les ovocytes sont lavés du liquide folliculaire et transférés dans des boîtes de Pétri avec un milieu de culture, qui sont placées dans des incubateurs pendant que du sperme est préparé.

Obtention du sperme

Le patient produit le sperme par la masturbation. S’il est impossible de le faire par voie naturelle, on recourt à des méthodes chirurgicales: aspirations du contenu de l’épididyme ou biopsie testiculaire. Les spermatozoïdes sont obtenus soit le jour même de la ponction des follicules, soit avant leur congélation et stockage dans l’azote liquide. Avant la fécondation, les spermatozoïdes sont lavés du liquide séminal et triés avec les méthodes spéciales pour identifier les plus qualitatifs.
Si la patiente n’a pas de partenaire sexuel ou si son sperme ne convient pas à la fécondation, il est possible d’utiliser du sperme de donneur. Selon l’ordre de l’intérim du Ministre de la Santé de la République du Kazakhstan du 30 octobre 2009, n °624 «Sur l’approbation des règles sur le don et le stockage des cellules reproductrices,» les spermatozoïdes du donneur sont d’abord mis en quarantaine de six mois. Cela signifie qu’ils ne sont pas utilisés qu’après six mois de stockage à l’état congelé et un réexamen du donneur pour les maladies infectieuses.

Fertilisation des ovocytes in vitro avec le sperme du mari / donneur

La procédure de FIV est réalisée par des embryologistes dans le laboratoire embryologique.
L’ovule est fécondé de deux façons :
1) in vitro,
2) par méthode d’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI).
La première méthode est plus simple, consistant à ajouter une suspension de spermatozoïdes aux ovules dans le milieu de culture à raison de 100-200 mille par ovule. En deux ou trois heures, l’un d’entre eux pénètre dans l’œuf et le fertilise. ICSI consiste en l’injection du sperme dans l’ovule à la main, en utilisant des instruments de microchirurgie. La méthode est destinée aux cas où les spermatozoïdes sont de très mauvaise qualité et où la fécondation ne peut être réalisée in vitro.
Le taux d’une fécondation réussie est de 60-70%. Après la pénétration du spermatozoïde, l’ovule est considéré comme un embryon. De deux à six jours les embryons sont maintenus dans des conditions artificielles dans des incubateurs à CO2 — des armoires réglés à 37 °C avec une atmosphère à 5-6% de CO2. Boîtes en plastique (boîtes de Pétri, Nunc, plaques, etc.) avec le milieu de culture sont utilisées pour stocker les ovules et embryons. Le milieu de culture contient des principaux ions physiologiques (Na +, K +, Ca2 +, Mg2 +, Cl-, CO32-, etc.), des substrats énergétiques (glucose, pyruvate, lactate), des acides aminés, souvent des vitamines et des protéines sériques. Lors l’incubation, l’embryon humain n’augmente pas de taille (au cours des quatre premiers jours sa taille est de 0,1 mm, le cinquième jour 0,15-0,2 mm), mais le nombre de ses cellules augmente de façon répétée (premier jour — une cellule, le deuxième jour — quatre cellules, le troisième jour — huit cellules, le quatrième jour — de 10 à 20 cellules, le cinquième jour — de 40 à 200 cellules).

Le transfert de l’embryon dans l’utérus

L’embryon est transféré dans l’utérus deux à cinq jours après la fécondation de l’ovocyte. La procédure ne prend que quelques minutes, ne nécessite pas d’anesthésie et est réalisée sur une chaise gynécologique. Les embryons sont transférés dans l’utérus via un cathéter élastique spécial qui est inséré dans le col de l’utérus. Pour éviter les grossesses multiples, pas plus de deux embryons ne sont implantés dans la cavité utérine.