Maternité de substitution + don

Pour tomber enceinte, une femme doit produire un œuf sain. Chez certaines femmes, en particulier celles qui sont à l’âge adulte, c’est-à-dire de 30 à 40 ans, les œufs sont de mauvaise qualité ou ne se développent pas. La grossesse est peu probable dans ce cas.

QUAND LE DON D’OVULES EST NÉCESSAIRE?

• Absence de l’utérus (congénital ou acquis).
• Déformation de la cavité ou du col de l’utérus due à des malformations congénitales ou à la suite de maladies.
• Pathologie de l’endomètre (synéchie, oblitération de la cavité utérine, atrophie de l’endomètre).
• Multiples tentatives infructueuses de FIV (trois ou plus) avec les embryons de bonne qualité.
• Incapacité à porter un enfant (trois avortements spontanés ou plus).

La maternité de substitution est la technique PMA, au cours duquel une femme porte et donne naissance à un enfant pour une mère génétique. L’embryon, obtenu par fusion de l’ovocyte et du spermatozoïde des parents génétiques, est placé dans la cavité utérine de la mère porteuse, où il se développe de la manière habituelle. La maternité de substitution est un processus très complexe d’un point de vue physiologique, psychologique et juridique.

Mère porteuse

Pas chaque femme peut être une mère porteuse, ainsi qu’une donneuse de matériel biologique. Elle doit être en bonne santé mentale et physique, avoir une personnalité développée et répondre aux exigences de la clinique. Son âge devrait être de 20 à 35 ans, et elle doit avoir au moins un enfant. En outre, la mère porteuse potentielle ne doit pas avoir d’antécédents de césarienne et son sang doit avoir un facteur Rh positif.
Si les parents ont un facteur Rh négatif, on cherche une femme avec un facteur Rh négatif. La décision finale est prise par le médecin sur la base de l’anamnèse et des résultats des analyses effectuées.

Préparation de la mère porteuse

La préparation de la mère porteuse commence par examens.
Il est nécessaire de synchroniser des règles de mère porteuse et mère génétique avec des médicaments hormonaux. Ensuite, l’endomètre de la mère porteuse future est préparé pour la replantation d’embryons à partir de parents biologiques.
La mère porteuse commence à prendre des médicaments hormonaux qui imitent la deuxième phase du cycle menstruel le jour suivant la ponction des follicules ovariens chez la mère génétique. Puis, au jour fixé par le médecin, les embryons transmettent dans l’utérus de la mère porteuse.

La clinique contrôle l’ensemble du processus, avec une attention particulière à la santé de la mère porteuse pendant la grossesse. Puisque elle n’a pas de corps jaune, la probabilité de saignement pendant la grossesse est de 70-80%. Les spécialistes de la clinique réagissent rapidement, ce qui permet de sauver le fœtus dans la plupart des cas. En plus d’assurer les préparatifs nécessaires pour le transfert d’embryons, nous effectuons la replantation, remplissons les documents juridiques, et faisons les examens à chaque étape de la gestion de la grossesse.

EXIGENCES SUR LES DONNEURS:

—âge de 18 à 35 ans,
—santé physique et mentale,
—absence de mauvaises habitudes,
—cycle menstruel régulier avec des intervalles mensuels.

SCREENING DES OVULES DE DONNEUR COMPREND LES PROCÉDURES SUIVANTES:

Screening de la fertilité
Les ovaires du donneur sont examinés pour la capacité de produire des ovules.
Examen médical
Il comprend l’identification du groupe sanguin, examen pour diagnostiquer maladies infectieuses, dépistage de drogues et bilan de santé généraliste.
Dépistage génétique
La famille du donneur est examinée pour diagnostiquer éventuelles maladies héréditaires ou troubles génétiques.
Sélection psychologique
Le psychologue discute avec la donneuse pour confirmer qu’elle est pleinement consciente des conséquences de la prise d’un ovule et qu’elle est assez motivée pour devenir donneuse.

Tests:

— VIH, l’hépatite B et C, la syphilis, la gonorrhée, la chlamydia,
—analyse chromosomique (caryotype),
— maladies génétiques,
— hormones,
— échographie ovarienne.